Reconfinement : Coronavirus et immobilier : Que pouvez-vous encore faire ?

Le confinement annoncé par le gouvernement commence ce jour pour une durée d’au moins quatre semaines.
Une grande partie des professionnels se posent des questions quant aux répercussions sur leur activité professionnelle au quotidien.
L’Académie des Pros s’est renseignée pour vous, professionnels de l’immobilier, sur des cas que vous êtes susceptibles de rencontrer dans le cadre de votre activité :

L’impact du confinement sur l’ouverture des agences immobilières et des offices notariaux

Le président de la République, Emmanuel Macron annonçait lors de son allocution télévisée du Mercredi 28 Octobre 2020 que resteraient uniquement ouverts les commerces essentiels, ce qui n’incluait pas à priori les agences immobilières.

La Fédération Nationale de l’Immobilier a confirmé ces dispositions en précisant que les agences immobilières seront belles et bien fermées au public mais elles maintiendront les services déjà planifiés. Dans les faits, les rendez-vous (prospection, état des lieux, remise des clés…) déjà positionnés seront donc honorés. Cela a pour objectif de permettre aux futurs propriétaires et locataires de prendre possession de leur bien.
Outre les cas particuliers abordés ci-dessus, le télétravail sera donc la règle pour les professionnels de l’immobilier pendant ce confinement.

Concernant les offices notariaux, ils continueront d’assurer leur activité dans la mesure du possible en privilégiant le plus possible le télétravail et les signatures à distance.

Les conséquences sur les visites du logement

Les visites des appartements destinés à la vente ou à la location seront proscrites pendant cette période.
La solution alternative repose donc sur les visites virtuelles.

Selon nos sources, les professionnels de l’immobilier sont mieux préparés que lors du premier confinement. Cela leur permettra d’anticiper les conséquences négatives qui ont eu lieu durant le mois de mars telles que les retards (souvent administratifs) qui ont eu des impacts néfastes sur la concrétisation de projets immobiliers.

Qu’en est-il des déménagements ?

Ils sont autorisés dans la mesure où les personnes concernées soient en mesure de produire une pièce justificative complémentaire à l’attestation de déplacement dérogatoire (acte de vente ou nouveau bail).
Dans le cadre de l’accompagnement de vos clients, nous vous préconisons de valider avec eux que les éventuels prestataires auxquels ils ont fait appel pour leur déménagement continuent leur activité.

La tenue des assemblées générales de copropriété

La tenue des assemblées générales de copropriété sera également interdite.
La ministre chargée du logement, Emmanuelle Wargon, a été très claire à ce sujet en indiquant que l’on prolongerait la possibilité d’organiser des réunions dématérialisées conformément à l’ordonnance du 21 Mai 2020.

Les conséquences sur le secteur du bâtiment

Comme l’a évoqué clairement Emmanuel Macron lors de son allocution, le secteur du bâtiment et des travaux publics continueront leur activité car ce secteur est essentiel à l’activité économique du pays et possède une incidence évidente sur la vie quotidienne des français.

Par conséquent le secteur du BTP ne sera pas concerné par le chômage partiel exception faite des entreprises en difficulté.
Les travaux de rénovation par les artisans chez les particuliers seront donc maintenus sous réserve d’un respect stricte des gestes barrières.

www.academiedespros.com