Et si on parlait du crowdfunding immobilier ?

Ces derniers temps, vous avez sûrement entendu parler du crowdfunding immobilier. Dans un premier temps, nous vous donnons la définition du crowdfunding en général puis dans le domaine immobilier pour un simple rappel ou pour connaître le sujet. Ensuite, nous vous expliquerons les avantages à utiliser ce mode de financement participatif ainsi que les risques qui en découlent.

Un rappel en bonne et due forme

Commençons par donner une définition au crowdfunding, ce mode de financement né en 2000.

Si on décompose le mot crowdfunding en anglais, on aura « crowd » qui se traduit par foule et « funding » par financement. En un mot, le crowdfunding signifie financement participatif. On pourrait également faire le lien avec la levée de fonds financiers.

Si on parle plus précisément du secteur immobilier, cela permet à un futur acquéreur d’un bien d’être aidé financièrement par des particuliers.

La question suivante se pose : comment fonctionne ce mode de financement ?

  1. La personne voulant acquérir un bien s’inscrit en ligne sur une plateforme spécialisée dans l‘investissement immobilier participatif.
  2. Un investisseur particulier s’intéresse au projet et le contacte pour établir la durée (6 à 24 mois), le type d’opérations immobilières (rénovation, construction, viager, location).
  3. Les deux parties signent un contrat de créance pour officialiser le partenariat.

Ensemble, déroulons les avantages à recourir au crowdfunding.

Les avantages du crowdfunding immobilier

Le principal avantage de ce mode de financement participatif est le fait que ce soit une solution attractive complémentaire par rapport à un prêt bancaire pour le porteur de projet.

En tant qu’investisseur particulier, l’avantage numéro un est la capacité d’investir dans l’immobilier sans s’occuper du bien en question puisque ce sont des titres de créances qu’il partage avec le porteur de projet.

Si vous souhaitez investir dans le crowdfunding immobilier, votre fiscalité sera allégée, un avantage de taille à considérer dans le choix du mode de financement.

Pour finir, le dernier avantage est la polyvalence des investissements immobiliers.

Les risques du crowdfunding immobilier

Quand on passe par une plateforme de crowdfunding, il faut rester vigilant avec ce type de placement financier. En effet, il ne faut pas compter uniquement sur les investisseurs pour faire naître un projet immobilier. Si le porteur de projet finance la totalité de son bien grâce au crowdfunding, cela lui laisse la possibilité de revendre plus cher le bien. C’est ce qu’on pourrait appeler une forme de spéculation. Il est important de garder en tête que c’est un financement complémentaire.

Ce n’est pas tout, il faut également garder à l’œil les fluctuations du marché de l’immobilier, par exemple l’augmentation du coût des matériaux ou encore les contraintes administratives.

Il faut savoir qu’en 2021, c’est 60 millions d’euros collectés grâce au crowdfunding immobilier.

De plus en plus répandu depuis 2010, ce mode de financement participatif a un certain nombre d’avantages, cependant il faut prendre garde aux risques encourus par rapport au marché de l’immobilier. En effet, le principe du retour sur investissement est important grâce aux rendements élevés depuis quelques années.

Pour en savoir plus sur les changements dans le domaine de l’immobilier en 2022, nous vous invitons à lire l’article abordant ce sujet.